Mots du Directeur Exécutif

                        En ce temps de mondialisation où les médias jouent un rôle majeur, il est existe des gens qui ne savent pas ce qui se passe et ne trouvent pas                                             important de s’informer. Ils sont souvent en déphasage avec leur temps malgré eux, étant solidement ancrés dans des traditions ancestrales                                               seules. L’un des facteurs qui expliquent cette situation est le fait que ceux-là ne peuvent lire et écrire aucune langue ; du coup, ils ne peuvent                                         même pas composer de numéro de téléphone pour émettre des appels, il ne peuvent donc pas utiliser de clavier ni aucun autre élément relevant du domaine  de la technologie de l’ information et de la communication(TIC). Ils ne peuvent pas non plus lire des prescriptions médicales. Ils sont incapables de remplir, de lire et même de signer un chèque bancaire, une convention de vente, une facture ou  ‘le poids ou les dimensions’ de ce qu’ils achètent ou vendent. De plus, ils n’ont généralement pas la notion élémentaire d’hygiène et d’économie.

Il est clair que l’illettrisme, l’analphabétisme, socle du manque de connaissance scientifique moderne, emprisonnent des hommes dans le paupérisme absolu. Source de la pauvreté chronique, l’analphabétisme ne permet d’écrire des données dont on aimerait se souvenir ni de lire celles qui existent. Cela pose problème : celui de la culture en général. C’est par la culture dynamique qu’on peut se développer sur tous les plans. Il s’agir de reconvertir  les mentalités et les habitudes rétrogrades, les tournant systématiquement vers les conditions du développement réel. Voilà qui a nécessité la création de l’ONG GBEWA, afin de révolutionner la connaissance et d’éviter des malheurs ou des dépenses inutiles en milieux ruraux ou pauvre. Alors se référant aux facteurs de l’historique « siècle de lumière » de l’Europe du XVIIème siècle, l’ONG est convaincue que l’application de ces idéaux inaugurera l’essor économique de l’individu en particulier et de la société en général, car la pauvreté est le fruit de l’ignorance, et seul la culture (la connaissance) peut éliminer une telle pauvreté.

Il n’y a pas de milieu pauvre, il n’y a que d’esprit pauvre.

L’ONG GBEWA se donne également pour mission d’enrichir non seulement culturellement mais aussi matériellement les communautés ou les personnes qui ont besoin de l’assistance solidaire de tout le monde. La culture pratique est incontournable afin de faire éviter aux nécessiteux le financement de l’ignorance ou du paupérisme au lieu du financement et du démarrage du progrès de connaissance générale, base de l’essor économique et du bien-être social.

L’ONG GBEWA poursuit son petit bonhomme de chemin. Vous êtes de plus en plus nombreux à suivre nos actions sur le terrain et à nous témoigner votre soutien. Ceci nous oblige à plus d’engagement dans le développement socio-économique des populations défavorisées du Bénin.

Toute la jeune et dynamique équipe de l’ONG GBEWA vous remercie énormément pour vos observations constructives aussi bien sur le site internet que sur l’ensemble des projets qui sont réalisés.

Ayez toujours à l’esprit que l’ONG est créée pour faire autrement le développement local au Bénin. Nous ne réinventerons pas la roue mais nous l’améliorerons dans le sens d’être utile aux populations.

Je vous invite à parcourir ce site, à y découvrir les différentes informations sur l’ONG et à mettre des visages sur les actions concrètes réalisées sur le terrain.

gallery/photo de_gbewa

PRESENTATION DE L'ONG  GBEWA

Création

L’ONG GBEWA qui signifie en Français « Enfin le Bonheur » a été créée le 05 Décembre 2009 et reconnue officiellement par l’Etat Béninois le 22 Février 2011. Elle est apolitique, laïque et à but non lucratif. Le logo est un œil dans lequel est inclut la carte du Bénin qui signifie la vision de l’ONG pour le développement du Bénin. La devise de l’ONG est : Disponibilité-Sacrifice-Travail.

Mission

L’ONG vise à soutenir et à améliorer par tous les moyens, les conditions de vie des populations défavorisées.

Objectifs

  • Susciter et entretenir des initiatives endogènes de développement,

  • Promouvoir toutes stratégies de lutte contre la pauvreté,

  • Assurer la formation des groupements afin de les doter de nouvelles techniques agricoles et de transformation des produits agricoles,

  • Soutenir et développer les soins de santés primaires conformément à la réglementation en vigueur,   

  • Contribuer à l’amélioration de l’état nutritionnel des mères et enfants en milieu rural,

  • Promouvoir les mets à base de soja, du moringa et des aliments locaux dont la richesse en nutriments est établit,

  • Promouvoir l’éducation des enfants surtout des filles en milieu rural,

  • Participer à la récupération par la prise en charge des orphelins et enfants vulnérables

  • Promouvoir le suivi de la croissance des enfants de 0 à 5 ans,

  • Améliorer l’état de l’environnement par l’opération des assainissements,

  • Promouvoir la technologie de l’information et de la communication.

 

Secteurs d’activités

  • Développement local,

  • Economie,

  • Santé,

  • Education,

  • Social,

  • Environnement,

  • Communication.

Cibles

  • Les femmes

  • Les enfants

  • Les orphelins et enfants vulnérables

  • Les jeunes déscolarisés/non scolarisés

  • Les producteurs agricoles

  • Les associations professionnelles

Méthode d’intervention

  • Approche participative (implication des autorités locales et les bénéficiaires),

  • IEC/CCC (Information, Education et Communication pour le Changement de Comportement),

  • Formations,

  • Appuis aux initiatives de base,

  • Transmissions du savoir faire dans certains domaines aux communautés rurales,

  • Suivi-appui-conseil,

  • Enquête,

  • Evaluation.

Forces et faiblesses

- Forces

  • Etre à l’écoute de la communauté,

  • Bonne collaboration avec les autorités locales,

  • Dynamisme des membres des différents organes de l’ONG,

  • Capitalisation au fur et à mesure des acquis,

  • Bonne gouvernance.

- Faiblesses

  • Insuffisance des Partenaires Techniques et Financiers pour accompagner les actions sur le terrain,

  • Insuffisance de moyens de déplacement pour l’extension des activités vers d’autres Communes du Bénin.

Défis

  • Réduire l’extrême pauvreté dans nos zones d’intervention,

  • Responsabiliser les communautés à la base,

  • Rendre autonome l’ONG GBEWA « ENFIN LE BONHEUR ».

Structure de l’organisation

L’Assemblée Générale (AG): organe délibérant, elle est l’instance suprême et souveraine de l’ONG. Elle est composée de tous les membres de l’ONG affiliés à quelque titre que soit,

Le Conseil d’Administration (CA): organe d’orientation et de suivi, il délibère entre les sessions d’Assemblée Générale de l’ONG,

La Direction Exécutive (DE): organe d’exécution, elle a en charge l’exécution des décisions prises en Assemblée Générale et de la mise en œuvre du programme d’activités. Gérant au quotidien, elle tient une permanence,

Le Commissariat aux Comptes (CC) : organe de contrôle, il assure l’appui-conseil en matière de gestion financière. A ce titre il avise la sincérité et la régularité de la gestion financière, comptable et matérielle à l’Assemblée Générale sur l’allocation des ressources en vue de l’adoption et du vote du budget.

Les fonctions au sein des organes  sont bénévoles hormis la Direction Exécutive où le personnel est salarié. Toute fois, il peut être institué des primes d’incitation ou indemnité de sessions. La figure ci-dessous indique l’organigramme actuel de l’ONG GBEWA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ACQUIS

Depuis 2009 que l'ONG GBEWA "ENFIN LE BONHEUR" a été créée, elle a mené des activités contribuant au développement socio-économiques des populations. Et comme les acquis, nous pouvons retenir :

  • Reconnaissance de l'ONG par des autorités locales et des institutions nationales et internationales en tant que structure d'appui au développement local,

  • Formation des groupements de femmes sur les techniques de transformation des produits agricoles,

  • Formation des populations sur l'assainissement du milieu à travers des trous de compost,

  • Formation des producteurs agricoles sur les nouvelles techniques agricoles,

  • Appui à la scolarisation des Orphelins et Enfants Vulnérables,

  • Appui aux activités génératrices de revenus des femmes notamment la pisciculture et le maraîchage.

PERSPECTIVES

  • Etre une ONG de référence en matière de développement local,

  • Contribuer véritablement au bien être des populations défavorisées,

  • Contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations,

  • Promouvoir la consommation du soja et du moringa dans les milieux ruraux,

  • Mettre en place d’une structure de prise en charge des orphelins et enfants vulnérables dans leur éducation et formation professionnelle

  • Appui à l’insertion socio-professionnelle des jeunes et femmes

.

 

 

 

gallery/capture organigramme
gallery/capture sigle orga

Organigramme de   l'ONG     GBEWA  

Légende des sigles de l'organigramme  

NUTRITION ET SANTE

Les activités de nutrition et santé mise en oeuvre par l'ONG GBEWA sont entre autres:

  • Suivi et promotion de la croissance des enfants de 0 à 5 ans

  • Dépistage de la malnutrition à travers la prise des données anthropométriques

  • Prise en charge des enfants malnutris modérés à travers des Foyers d’Apprentissage et de Réhabilitation Nutritionnelle (FARN) installés dans les communautés

  •  Référencement des cas de malnutris aigües sévères avec ou sans complication vers les Centres de Nutrition Ambulatoires (CNA) et les Centres de Nutrition Thérapeutiques (CNT)

  • Promotion de la nutrition communautaire à travers la mise en place et la formation des  Groupes d’Action en Nutrition et des Comités de Surveillance en Alimentation et Nutrition (CSAN)

  • Promotion des aliments locaux à haute valeurs nutritives pour la prévention et la lutte contre la malnutrition

  • Identification et formation des relais communautaires en alimentation, nutrition et santé

  • Organisation des séances de démonstration culinaire de masse

  • Organisation des visites à domicile

  • Promotion de l’alimentation de la Filles Adolescentes, Femmes Enceintes et Femmes Allaitantes (FAFEFA)

  • Promotion de l’Alimentation et de la Nutrition du Jeune Enfant (ANJE)

  • Promotion de l’Allaitement Maternel Exclusif (AME)

  • Promotion de l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement (WASH)

  • Communication pour le changement social de comportement sur les thématiques liées à la santé notamment les Consultations Pré-Natales (CPN),  les consultations Post-natales (CPoN), les vaccinations, le paludisme, la diarrhée, la planification familiale, etc.

  • Facilitation de la mise en place et l’opérationnalisation de la plateforme multi-acteurs en alimentation, santé et nutrition au niveau des communes

  • Recherche des pertes de vue en collaboration avec les Comités Départementaux d’Appui à la Vaccination (CDAV)

  • Appui des collectivités locales dans l’élaboration des Cadres Communs de Résultats (CCR)

 SECURITE ALIMENTAIRE

Les interventions de l'ONG GBEWA dans le secteur de la sécurité alimentaire prennent en compte les spécificités suivantes:

  • Transformation des produits agro-alimentaires
  • Promotion de la pisciculture
  • Promotion de petit élevage
  • Promotion de l’agriculture familiale
  • Promotion des jardins potagers
  • Appuis en matériels et équipements agricoles aux producteurs
  • Réalisation des infrastructures
  • Lobbying et plaidoyer
  • Promotion de cadre de concertation
  • Développement des chaines de valeurs agricoles
  • Facilitation pour la mise en place et la gestion des Clusters agricoles
  • Conseil agricole

 

environnement, genre et developpement

 

Les activités que mène l'ONG GBEWA dans ce domaine se présentent comme suit:

  • Appui aux activités génératrices de revenus des femmes rurales

  • Appui à la mise en place et du suivi des Initiatives Villageoises d’Autonomisation (IVA)

  • Facilitation de la formalisation des groupements de femmes

  • Formations et appuis à l’insertion professionnelle des jeunes défavorisés et des handicapés

  • Formations à l’entreprenariat des jeunes et des femmes

  • Protection de l’environnement à travers le reboisement, l’hygiène et l’assainissement selon l’approche ATPC

  • Promotion de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE)

  • Sensibilisations sur les changements climatiques et les mesures d’adaptation

  • Promotion du leadership féminin

  • Formation sur le Compostage

  • Mise en place des clubs environnementaux dans les écoles et collèges

  • Formations sur la réalisation des pépinières

  • Promotion de l’agriculture biologique

Droits humains et gouvernance

 

  • Lutte contre les violences basées sur le genre

  • Promotion des droits des enfants et des femmes

  • Protection de l’enfance

  • Promotion des droits à la Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents et des  Jeunes (SSRAJ)

  • Promotion de l’éducation des enfants et surtout des filles en milieu rural

  • Prise en charge des Orphelins et des Enfants Vulnérables (OEV)

  • Réalisation des infrastructures socio communautaires

  • Veille citoyenne

  • Accompagnement des Mairies pour l’organisation des redditions de compte

  • Visites de chantiers et interpellation des autorités locales

  • Suivi de l’Impact Local Participatif (SILP)

  • Participation aux sessions communales

  • Organisation des émissions sur la participation citoyenne

  • Suivi des passations des marchés publics

  • Plaidoyers

  • Organisation des séances d’analyses des décisions communales

  • Accompagnement des Mairies dans l’élaboration des budgets participatifs.

QUELQUES Projets exécutés 

 

Projet : Intensification de l’accès universel aux services de prévention de l’infection à VIH, de soins et traitements et de soutien à base communautaire dans le département de l’Ouémé financé par le Fonds Mondial et Plan International Bénin

Dans le cadre du projet, l’ONG GBEWA met en œuvre des activités de prévention et de promotion et de distribution des préservatifs et lubrifiants au profit des Personnes vivant avec le VIH (PVVIH) sur le  Nouveau Modèle de Financement couvrant la période du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2017 avec Plan International Bénin.

Plus spécifiquement, l’ONG met en œuvre sur toute l’étendue du pays en tant que réseau pour les activités de supervision et d’appui institutionnel et ensuite dans le département de l’Ouémé en tant que Sous Sous Récipiendaire (SSR), une partie des activités suivantes liées au module « Traitement, Prise en charge et Soutien aux Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV) et aux Personnes vivant avec le VIH (PvVIH) »:

La mise en œuvre du paquet de prévention au profit des personnes vivant avec le VIH et les usagers des sites de prise en charge et de Prise de la Transmission de la Mère à l’Enfant (PTME) ;

La supervision nationale pour les interventions menées par les acteurs au profit des PVVIH ;

Le rapportage et le contrôle de la qualité des données.

 

Projet de sécurité Alimentaire et Résilience Communautaire financé par l'ex BORNEfonden aujourd'hui Plan International Bénin dans les Communes de Dangbo, Adjohoun et Bonou de la Vallée de l'Ouémé

Dans le cadre de l’exécution de ce projet, les atouts pédoclimatiques de la Vallée de l’Ouémé ont été valorisés et les jeunes entrepreneurs agricoles ont été accompagnés notamment:

  • Renforcement des capacités des différents producteurs (cuniculteurs, pisciculteurs et maraîchers ...) dans leur domaine d’activités

  • Facilitation de l’accès aux crédits pour les  producteurs agricoles à travers la mise en place des IVA (Initiative Villageoise d’Autonomisation)

  • Le suivi-appuis et conseils des producteurs 

  • Partage des opportunités d’affaires existantes dans le domaine de l’agriculture à travers des rencontres et des émissions radio. 

 

Projet d’appui aux activités génératrices de revenus des femmes rurales de la Commune de Kétou financé par la Fondation S'AIDDES

Les objectifs globaux (OG) du projet sont :

OG1 : Les revenus des femmes bénéficiaires et de leurs ménages sont améliorés,

OG2 : Des emplois sont créés pour les femmes dans les entreprises promues,

OG3 : L’autonomie économique des femmes bénéficiaires est consolidée,

OG4 : La sécurité alimentaire est renforcée dans les ménages bénéficiaires.

De façon spécifique, il s’agit d’améliorer la productivité et la rentabilité des activités économiques des femmes rurales

 

Projet d’appuis au maraichage et la transformation des noix de palme dans la Commune de Dangbo financé par la Fondation François d'Assise

Le projet vise à améliorer la productivité et la rentabilité des activités économiques des femmes rurales de la Commune de Dangbo. Il s’agit alors de professionnaliser ces femmes dans la gestion des Activité Génératrice de Revenu (AGR) en leur donnant les capacités à fonctionner suivant l’esprit d’entreprise individuel. Ainsi, chaque femme est responsable de ses activités au niveau du groupement et travaille à satisfaire les besoins d’une clientèle en saisissant des opportunités pour faire le meilleur profit grâce aux capacités managériales, techniques et aux matériels mis à leur disposition. De ce fait, les AGR promues sont des activités économiques rentables et qui fournissent des biens et services correspondant aux besoins d’une grande clientèle.

 

Projet d’appui à la transformation agroalimentaire des produits maraichers financé par Corps de la Paix des Etats Unis d'Amérique au Bénin 

L’objectif  général du projet est de favoriser les échanges entre les acteurs sur les techniques du  séchage, la transformation et la conservation du piment, tomate et oignon contribuant à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.  À travers cet échange, renforcer la connaissance et la capacité des femmes productrices en matière de technique de transformation de ces produits.

De façon spécifique, il s’agit de :

Présenter aux participants les processus de séchage, de transformation et de conservation du piment, tomate et oignon

Favoriser le partage d’expériences pratiques sur la transformation et la conservation du piment

Informer les femmes sur les possibilités de la connexion de leurs activités avec d’autres projets comme ABC (Agro Business Center)

Projet d’installation d’une micro-unité de transformation agroalimentaire

L’unité de transformation agroalimentaire a été installée au siège de l’ONG GBEWA à Vakon-Azohouè dans la Commune d’Akpro-Missérété.

Les activités de transformation agroalimentaire sont développées par des femmes au niveau du centre.

Un réseau de femmes bénéficiaires des actions de l’ONG GBEWA est créé autour du centre pour la transformation et la distribution des produits transformés dans les villages contribuant à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.

 

Projet d’accès à l’eau potable dans trois villages de la Commune de Kétou financé par l'Association Afric'Amité

A travers ce projet, les populations des trois villages (Akpabahou, Kadjola et Bolorounfè) dans la Commune de Kétou ont accès à l’eau potable. Trois problèmes ont été réglés :

i) celui de la disponibilité de l’eau, ii) celui de la distance du point d’eau par rapport au lieu de travail et iii) le prix de l’eau qui est influencé par sa rareté (volume journalier disponible) et la distance à parcourir. La disponibilité d’un point d’eau à proximité du lieu de travail facilitera le travail des femmes, améliorera la productivité et diminuera le prix de revient de la production.

 

Projet de promotion de la pisciculture à Natitingou dans le département de l’Atacora financé par la Fondation François d'Assise

Le constat général à Natitingou est que la plupart des  produits d’origine halieutique font souvent objet d’importation et ne répondent pas pour le cas des poissons au goût des consommateurs. Dans le même temps, nos ressources halieutiques mondiales se raréfient sous la pression des activités de pêche dont les moyens et l’intensité n’ont cessé d’augmenter. Les médias se font l’écho des problèmes structurels (excédent de bateaux et de pêcheurs) induits par l’indispensable gestion de ces ressources. Tandis que les mers et les océans du globe se dépeuplent, pour cause de surpêche, la pisciculture apparaît comme une réponse crédible à la reconstitution des réserves halieutiques.

L’activité de la pisciculture aujourd’hui, est la solution la plus adaptée face à la pression des pêches sur les eaux continentales.

C’est à juste titre pour répondre aux nombreux appels des populations de Natitingou et environnantes faisant objet de déficit halieutique que le groupement TEKIMA à travers l’ONG GBEWA, après diagnostic participatif a identifié la pisciculture comme non seulement une solution pratique adaptée aux conditions pour répondre à ce goulot d’étranglement mais une AGR rentable pour l’autonomisation financière des femmes.

Le projet  a permis d'améliorer la productivité et la rentabilité des activités économiques de 20 femmes de la Commune de Natitingou.

Cette activité de pisciculture est développée sur le site du groupement TEKIMA. Chaque femme a un bassin piscicole de 3m x 1,5m pouvant contenir 250 alevins. Etant donné que le site est situé à côté d’une rivière, une moto pompe est achetée afin d’alimenter le site en eau en attendant la négociation d’autre financement pour le forage d’eau sur le site.

 

Projet d'Appui à l'entreprenariat Agricole et artisanal des jeunes déscolarisés dans les départements de l'Ouémé et du Plateau

L'objectif général du projet est de contribuer à l'autonomisation des jeunes déscolarisés.

De façon spécifique, 60 jeunes et femmes  ont été appuyés dans la formation et 40 accompagnés dans l'insertion professionnelle.

 

Projet d'appui aux pétites et moyennes entreprises dans les communes de kétou, Dangbo et Adjohoun:

Le Projet a permis de contribuer à l'employabilité des jeunes et des femmes à travers le renforcement de la lutte contre le chômage et la création des conditions favorables pour l'accès à l'emploi. 

 

Projet d'appui à la promotion de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes dans vingt-sept (27)  villages des communes de Kétou, Pobè et Adja-Ouèrè dans le département du Plateau

Ce projet a permis de:

- faciliter des rencontres d'échanges sur des thèmes de la Santé Sexuelle et Réproductive des Adolescents et des Jeunes (SSRAJ)

- renforcer la communication parents-jeunes en matière de sexualité

- améliorer la communication pour un  changement de comportement à l'endroit des jeunes déscolarisés, non scolarisés y compris les filles vulnérables marginalisées et/ou en situation difficile,

- renforcer le plaidoyer communautaire dans le domaine de la santé reproductive à l'endroit des parents, des leaders communautaires et réligieux et des élus locaux

 

Projet de participation citoyenne dans la Commune de Kétou (Particip 1)

Les performances réalisées par l’ONG GBEWA au cours des trois dernières années l’ont fait valoir le poste de Secrétaire au sein de la Cellule de Participation Citoyenne (CPC) dans la Commune de Kétou. La CPC a à sa tête un Coordonnateur départemental et un coordonnateur niveau communal autour duquel se placent un secrétaire et un trésorier. La CPC réunit au total 15 ONG/Associations identifiées de part leurs actions dans les localités d’exercice. Faisant partie de plusieurs réseaux de veille citoyenne, l’ONG  a conduit diverses activités au cours de l’année 2016 parmi lesquelles figurent :

  • Plaidoyers auprès des différentes autorités locales, régionales et nationales

  • Participation aux sessions communales de Kétou

  • Représentation de la cellule de Particip sous la gestion de Social Watch et ALCLER  aux élections communales et locales

  • Représentation de la société civile aux élections législatives

  • 25 Animations radio à la station FM ALAKETU

  • 12 animations radio  à la station la voix de la vallée d’Adjohoun

Comme l’a souligné John Clayton Thomas, « l’engagement du public … est essentiel à l’efficacité de l’administration publique. ». S’inscrivant dans cette logique, l’ONG GBEWA en collaboration avec 14 autres ONG/ Associations  s’est  mis en partenariat avec Social Watch Bénin et l’ONG ALCRER pour mettre en œuvre, le « Programme de Participation Citoyenne aux Politiques publiques locales au Bénin » (PartiCiP), dans la Commune de Kétou, département du Plateau  avec l’appui technique et financier de l’Ambassade des Pays-Bas. 

 

PROJET DE CONSULTATIONS MEDICALES GRATUITES DANS LES VILLAGES DES DEPARTEMENTS DE L’OUEME ET DU PLATEAU

A travers ce projet, les populations bénéficient des consultations médicales gratuites ainsi que la prise en charge des patients. Entre 2015 et 2016, six (6) missions médicales ont été  organisées dans des villages des départements de l’Ouémé et du Plateau.

Les activités de prévention sont aussi organisées lors des missions médicales à travers les communication pour un changement social et comportemental (CCSC) sur les thématiques liés à  la santé, l'eau, l'hygiène, l'assainissement et la nutrition.

 

 

PROJETS EN COURS

 

Projet « Partenariat Contre le Trafic, l'Exploitation des Enfants et les Violences faites aux Filles et aux Femmes (PACTE pour les Enfants et les Femmes) au Bénin » financé par l'Union européenne et CARE International 

 Le projet est mis en œuvre dans la commune de Kétou dans le département du Plateau.

L’objectif global  de ce projet est de contribuer à l’éradication  du Trafic, l'Exploitation des Enfants et les Violences faites aux Filles et aux Femmes. De façon spécifique, il s’agit de :

  • Renforcer la reconnaissance et l’acceptation des Droits des enfants  et de la Femme,
  • Accroître l’utilisation des services de prise en charge par les victimes/survivantes de Trafic, l'Exploitation des Enfants et les Violences faites aux Filles et aux Femmes
  • Renforcer le pouvoir économique des femmes et des jeunes

​​​​​​​

Projet de Sécurité Sanitaire, Alimentaire et Nutritionnelle pour les Enfants et des Femmes dans la Commune de Pobè (ProSSANEP) financé par la Banque Mondiale et le Gouvernement du Bénin à travers le Conseil de l'Alimentationet de la Nutrition (CAN)

Ce projet qui est mis en oeuvre dans la Commune de pobè vise :  

Objectif général :

Accroître la couverture des intervention de nutrition à base communautaire et l'adoption des bonnes pratiques conduisant à la croissance de l'enfant dans la Commune de Pobè.

Objectifs Spécifiques

OS 1: Améliorer dans les communautés la situation nutritionnelle des enfants de 0 à 23 mois.

OS 2: Renforcer les capacités des femmes ayant des enfants de moins de cinq (05) ans dans des activités de production ou de transformation d’aliments diversifiés et riches en nutriments.

OS 3: Améliorer dans les communautés cibles la pratique de l’allaitement maternel exclusif pour les enfants de 0 à 6 mois.

OS 4: Renforcer les capacités des femmes dans les communautés à travers des mécanismes communautaires de mobilisation sociale autour de la nutrition et l’alimentation.

OS 5 : Renforcer la Commune de Pobè à investir dans la nutrition et à coordonner les interventions liées à la nutrition et à l’alimentation.

 

Projet Communautaire pour la Santé, la Sécurité Nutritionnelle et  Alimentaire des Enfants, Femmes Enceintes et Allaitantes dans la commune des Aguégués (ProCSANEFA) financé par la Banque Mondiale et le Gouvernement du Bénin à travers le Conseil de l'Alimentationet de la Nutrition (CAN)​​​​​​​ 

 En consortium avec l’ONG Autre-vie, ce projet est mis en oeuvre dans la Commune des Aguégués  et a pour objectifs :

Objectif général :

Contribuer à l’accroissement et l’intensification des interventions au niveau communautaire pour améliorer l’état nutritionnel des enfants de 0 à 5 ans et les Filles Adolescentes Femmes Enceintes Femmes Allaitantes (FAFEFA) dans la commune des Aguégués :

Objectifs Spécifiques

OS 1: Promouvoir les bonnes pratiques alimentaires et nutritionnelles du nourrisson et du jeune enfant, par des actions de mobilisation communautaire, d’informations, d’éducation et de communication pour un changement de comportements et de pratiques.

OS 2: Prévenir et assurer la prise en charge de la malnutrition et des maladies de l’enfance à travers l’accroissement de l’utilisation, par les ménages, des services de nutrition et de santé maternelle et infantile ;

OS 3: Renforcer la sécurité nutritionnelle par la production, la conservation, le stockage, la transformation et la consommation des aliments locaux à hauts éléments nutritifs.

OS 4: Promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement pour réduire la mortalité infanto juvénile liée à la malnutrition, aux mauvaises pratiques d’hygiène et d’assainissement dans les villages d’intervention.

OS5 : Capitaliser les interventions du projet par la mise en place d’un bon mécanisme de suivi et de documentation des activités dans la commune.

 

Projet d’Appui à la Santé, la Sécurité Nutritionnelle et Alimentaire des Enfants, Femmes Enceintes et Allaitantes dans la commune de Zagnanado (PASANEF/ZA) 

financé par la Banque Mondiale et le Gouvernement du Bénin à travers le Conseil de l'Alimentationet de la Nutrition (CAN)​​​​​​​ 

 En consortium avec l’ONG Autre-vie, ce projet est mis en oeuvre dans la Commune des Aguégués  et a pour objectifs :

Il est financé par  la Banque Mondiale à travers le Secrétariat Permanent du Conseil en Alimentation et en Nutrition (SP-CAN). Il est mis en œuvre dans la commune de Zagnanado en consortium avec l’ONG Autre Vie et vise :

Objectif général :

Contribuer à l’accroissement et l’intensification des interventions au niveau communautaire pour améliorer l’état alimentaire, sanitaire et nutritionnel des enfants de 0 à 5 ans  et les FAFEFA dans la commune de Zagnanado

Objectifs Spécifiques

OS 1: Améliorer la situation nutritionnelle du nourrisson et du jeune enfant par des actions de mobilisation sociale et communautaire dans 12 localités d’intervention

OS 2: Améliorer l’accès des ménages aux services de nutrition et de santé maternelle et infantile par  la prise en charge de la malnutrition et les maladies

OS 3: Renforcer les capacités  des femmes dans la production, la conservation, le stockage, la transformation et la consommation des aliments locaux à hauts éléments nutritifs.

OS 4: Promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement dans 12 localités d’intervention

OS 5 : Capitaliser les interventions du projet par la mise en place d’un bon mécanisme de suivi et de documentation des activités dans la commune.

OS5 : Capitaliser les interventions du projet par la mise en place d’un bon mécanisme de suivi et de documentation des activités dans la commune.

 

Youth Empowerment in West Africa (YEWA) financé par le Ministère des Affaires Etrangères du Danemark (MFA) en partenariat avec  Plan International Bénin

Ce programme est mis en œuvre par l'ONG GBEWA dans les communes de Djida et d’Agbangnizoun dans le Département du Zou et couvre la période d'avril 2019 à décembre 2021.

L'objectif général du programme est  de permettre aux jeunes femmes et hommes de réaliser leur plein potentiel en tant qu’agents de changement compétents, qualifiés et employables.

 Il comporte quatre composantes :

- l'accès des jeunes à leurs droits à la Santé Sexuelle et de la Reproduction,

- l'organisation des jeunes dans le but de leurs engagements civique et autonomisation politique,

- la promotion d'un environnement résilient, sûr et inclusif pour les jeunes,

- la mise en place des partenariats solides et des opportunuités d'apprentissage mutuel pour les jeunes.

 

Projet d’appui aux orphelins et enfants vulnérables dans la commune de Kétou financé par l'ONG GBEWA et le Ministère des Affaires sociales 

De nombreux jeunes enfants orphelins de pères et/ou mères se retrouvent en situation difficile auprès des tuteurs ou tutrices dont les moyens d’existence ne suffisaient  guère pour faire face aux besoins quotidiens de leurs ménages. L’alimentation, les besoins de santé, la scolarité et l’habillement de ces enfants s’effectuent dans des conditions vraiment précaires et leur avenir semble de coups compromis. La prise en charge des besoins fondamentaux de ces enfants constitue le moyen le plus sûr pour leur donner une chance pour la vie. C’est pourquoi l’ONG GBEWA ne cesse de solliciter des appuis auprès des bailleurs de fonds  afin d’appuyer ces enfants qui, rien qu’à cause d’un cahier de 100 pages ou d’argent du petit déjeuner abandonnent les cours pour ensuite traîner dans la rue et se retrouver au Nigeria voisin s’ils sont des garçons ; chez les jeunes filles, c’est le mariage forcé ou les travaux domestiques ou la vente des produits dans les marchés.

L’ONG GBEWA appui actuellement 57 Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV) en Kits nutritionnel et scolaire en collaboration depuis 2014 avec  le centre de promotion sociale de la Commune de Kétou. Plus de 250 OEV recensés sont en attentes d’être appuyés.

PROJETS EN PERSPECTIVE (RECHERCHE DE FINANCEMENT)
 

PROJET DE FORAGE DE PUITS AU PROFIT DU GROUPEMENT TEKIMA DE NATITINGOU

La réalisation de ce projet permettra aux femmes de ce groupement d’accroître le rendement de leurs activités piscicoles à travers la disponibilité permanente de l’eau et de réduire leurs peines pour la mise en œuvre des activités.

 

PROJET DE CREATION D’UN CENTRE D’ACCUEIL, DE FORMATION ET D’INSERTION PROFESSIONNELLE DES FEMMES ET DES JEUNES EN SITUATION DIFFICILE

La réalisation de ce projet permettra d’aider les femmes victimes des violences, les femmes vulnérables, les orphelins et enfants vulnérables et les jeunes défavorisés/déscolarisés.

Les objectifs de ce projet sont :

Prévenir et lutter contre les violences faites aux femmes

Faciliter la création d’emplois aux personnes défavorisées

Contribuer à la réduction de la délinquance juvénile et féminine  

 

PROJET DE CREATION D'UN CENTRE PISCICOLE DE PROMOTION DE L'AQUACULTURE 

La réalisation de ce projet permettra de rendre disponible les alévins de qualité et facilitér les activités des pisciculteurs et piscicultrices du Bénin. De même, il fera la promotion de l'employabilité des jeunes et des femmes.

 

PROJET D'INSTALLATION D'UNE FERME AGRO-PASTORALE

La réalisation de ce projet permettra de contribuer à la formation et l'insertion socio-professionnelle des jeunes déscolarisés et non scolarisés dans le domaine de l'agro-business afin de lutter contre le chômage et la délinquence juvénile d'une part et de renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations d'autres part.

 

PROJET DE CONTRUCTION DU SIEGE SOCIAL DE L'ONG GBEWA

La réalisation de ce projet permettra de reduire le coût du fonctionnement de l'ONG et de permettre au personnel d'avoir de bureaux suffisants et adéquats pour travailler dans des conditions acceptables d'une part et d'accueillir de façon ponctuelle les cas sociaux en attendant leur orientation et  insertion sociale/professionnelle d'autre part. Actuellement le site est déjà acquis par l'ONG et la marquette du bureau réalisée par un cabinet d'architecture. la recherche du financement concerne exclusivement la contruction du siège de l'ONG GBEWA.

 

 

Visite des parlementaires aux activites de protection des enfants et des femmes dans le cadre du projet PACTE piloté par l'ONG GBEWA dans la commune de Kétou

Quelques acquis du projet PACTE après un (0 1) an de mise en oeuvre

Visite de terrain du  Cadre Communal de Concertation de la mairie de Pobè aux bénéficiaires du PMASN

 Le Responsable de Projet Anatole HOUNWANOU souhaite un renforcement des appuis.

 La sortie du  Cadre Communal de Concertation de la mairie de Pobè du lundi 13 août 2018 aux bénéficiaires du PMASN n’a pas accouché d’une souris. Les populations visitées ont exprimé leur joie avant de promettre redoubler leur effort pour un rendement meilleur à la fin du projet. C’est qu’a apprécié Anatole HOUNWANOU de l’ONG GBEWA-ENFIN LE BONHEUR, Responsable du Projet PMASN Pobè.

Le Maire de la commune de Pobè, accompagné de ses Adjoints et des Chefs Services de la mairie étaient aux côtés des responsables de l’ONG GBEWA, ENFIN LE BONHEUR le lundi 13 août 2018. Objectif: rendre visite aux bénéficiaires  du  Projet Multisectoriel de l’Alimentation, de la Santé et de la Nutrition (PMASN) en vue de s’enquérir des efforts fournis par l’Organisation Non Gouvernementale pilote du projet. Dans les  trois villages parcourus sur les 25 pris en compte par le projet, le Cadre Communal de Concertation a eu droit entre autres à des explications sur les techniques de dépistage  d’un enfant malnutri, au suivi et la promotion de la croissance des enfants, à des démonstrations culinaires et le processus d’autonomisation des femmes à travers les Intiatives Villageoises d’Autonomisation (IVA) installées par l’ONG GBEWA. A Iwoyé, Itchakpo et Illèkpè dans l’arrondissement d’Issaba, le Maire Paul Fakorédé Odjo et sa suite ont pu constater de visu la contribution du PMASN sur quelques uns de leurs administrés.

Les bénéficiaires dudit projet ont réservé un bon accueil aux élus et leur ont promis davantage d’effort pour non seulement la réussite du PMASN mais l’amélioration de leurs conditions de vie en vue de leur entière autonomisation. Il faut dire que cet engagement des bénéficiaires vis-à-vis de leurs élus communaux  a réconforté le Responsable de Projet PMASN Pobè Anatole HOUNWANOU, il  a exhorté ces derniers à redoubler d’effort pour un bon rendement à la fin du projet.

gallery/photo maire
gallery/enfant
gallery/photo_prisebraça

Remise de matériels et de dispositifs de lavage aux bénéficiaires du PMASN Pobè

Un appui matériel pour renforcer les aides techniques

Renforcer les populations sur le plan technique est une bonne chose. Mais les accompagner par des appuis matériels est l’autre manière de les aider à devenir plus autonome. C’est qu’a compris  l’ONG GBEWA-ENFIN LE BONHEUR à travers les offres du PMASN  aux bénéficiaires de Pobè le  24 juillet 2018 en présence  des membres du cadre de concertation et de plusieurs autres responsables à divers niveaux.

Les populations de la commune de Pobè ont reçu de la part des responsables de l’ONG GBEWA-ENFIN LE BONHEUR un appui matériel du  Projet Multisectoriel de l’Alimentation, de la Santé et de la Nutrition (PMASN).  D’un coût global de 8.000.000 de  francs CFA,  ces dons du mardi 24 juillet 2018 sont composés d’ustensiles de cuisines et de dispositifs de lavage de mains. Les cibles  ici sont les structures déconcentrées (écoles primaires,  les centres de santé des villages, le centre de la promotion sociale, etc qui ont reçu des dispositifs de lave mains. Les membres des Comités de Surveillance en Alimentation et en Nutrition et les membres des Groupes d’Action en Nutrition en plus des dispositifs de lave mains ont reçus des matériels de cuisine pour les séances de démonstrations culinaires.

Le Maire de la commune de Pobè a promis accompagner les actions du projet et de l’ONG GBEWA avant d’inviter les bénéficiaires  à faire bon usage des biens reçus.  A leur tour, les populations des 25 villages ciblés ont exécuté des prières à l’endroit de Gbodjinou AHOLOU GBEWA, Directeur Exécutif de l’ONG responsable du  Projet Multisectoriel de l’Alimentation, de la Santé et de la Nutrition (PMASN)  dans ladite commune.

Lutte contre la faim et l'insécurité alimentaires dans la Vallée de l'Ouémé

Sa Majesté HOUEZEZOUN reçoit l'appui de l'ONG GBEWA

L'ONG GBEWA ne rate aucune occasion quand il s'agit de promouvoir la sécurité alimentaire et nutritionnelle. En dehors de ses activités habituelles, l'Organisation Non Gouvernementale du Spécialiste en Prospective et Développement Gbodjinou AHOLOU GBEWA profite de tous les canaux pour défendre le bien-être  des populations. Ce jeudi 28 février 2019, c'est le lancement des activités marquant le huitième anniversaire de règne de sa Majesté HOUEZEZOUN qui a permis à cette ONG de sensibiliser pour une agriculture familiale durable.

 Agriculture familiale durable dans la Vallée de l'Ouémé : menaces dus à l'utilisation des pesticides et aux changements climatiques. C'est le thème qu'a développé Gbodjinou AHOLOU GBEWA, Directeur Exécutif de l'ONG GBEWA  « ENFIN LE BONHEUR » ce dernier jour du  deuxième mois de l'année 2019. En effet, c'est ce 28 février, à l'occasion du lancement des activités entrant dans le cadre de la célébration du huitième anniversaire de règne de sa Majesté HOUEZEZOUN Woudjigné Alotchéou, que l'ONG GBEWA  a initié une communication pour réduire la faim dans la Vallée de l'Ouémé et promouvoir la santé de ses populations à travers l'agriculture familiale durable. Cette sensibilisation des habitants de la commune de Bonou dans la salle de réunion des bureaux de l'arrondissement d'Atchonsa a eu lieu grâce au Directeur de ladite Organisation Non Gouvernementale en présence de plusieurs autres partenaires de sa Majesté.  Il s'agit entre autre du Responsable Communal des Eaux et Forêts de la Commune de Bonou Julien EDO, du Chef Cellule Communale ATDA Waïdy O. ASSANI, de sa Majesté HOUEDOHOLOU  Ganglobè, de l'ONG "Nature Tropicale" de Joséa DOSSOU BODJRENOU, du Conseiller en maraîchage Spero ESSOUN du PCM Bonou, de l'Inspecteur de qualité Michel DOHOU, du jeune entrepreneur agricole François SOUNOUVOU et d'autres personnes ressources de la commune dont des Pasteurs, des Dignitaires et des producteurs agricoles.

Il importe de retenir à la fin des échanges que l'agriculture familiale durable dans la vallée  de l'Ouémé est  la seule solution pour nourrir facilement et efficacement les filles et fils de cette région riche en limon. Les produits chimiques sont très nuisibles à la santé des populations et aux sols dans un contexte de changements  climatiques avec ses corolaires.

 Promotion de la Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents et des Jeunes en milieu Scolaire dans la vallée de l'Ouémé 

 

L'ONG GBEWA avec l'appui  de Plan International Bénin, a démarré depuis ce mois de mai 2019, une  campagne de sensibilisation  grand public  sur la Santé sexuelle et Reproductive  des Adolescents et des jeunes tant en milieu scolaire qu'apprentissage dans les communes de Dangbo, Adjohoun et Bonou. L'objectif de cette  activité est de contribuer à la réduction du taux de grossesse en milieu scolaire et d'apprentissage  dans les communes d'Adjohoun, Bonou et Dangbo. Cette campagne a permis de conscientiser et de renforcer le niveau d’information des élèves, des apprentis et des patrons sur la thématique de la Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents et des Jeunes. Les séances de sensibilisation ont été organisées dans les CEG d’Azowlissè, Zounguè, Adjohoun, Késsounou, Affamè, Dangbo, Djigbé et Bonou en ce qui concerne  le milieu scolaire et dans les arrondissements de Gbéko, Bonou centre, Zounguè, Affamè, Azowlissè, Adjohoun,  Dangbo et Hozin pour le milieu apprentissage.

 

gallery/photo_azowlissè
gallery/azowlissè_2

Suivi des activités de démonstration culinaire par les membres du Cadre Communal de Concertation

Dégustation des mets de la démonstration culinaire

Dépistage actif de la malnutrition des enfants de 06 à 59 mois

Les élèves du CEG Zounguè s'engagent pour zéro grossesse en milieu scolaire

L'ONG GBEWA en séance de sensibilisation au CEG Dangbo

 Labellisation de l'ONG GBEWA par la Maison de la Société Civile du Bénin

La Maison de la Société Civile  du Bénin a innové depuis l’année dernière dans sa manière d’accompagner ses organisations à travers la reconnaissance de la qualité des efforts que ces dernières fournissent. Cette année 2020, c’est ce jeudi 27 février  qui a été choisi pour la remise officielle du Label_qualité. Et déjà à cette deuxième édition, l’ONG GBEWA « Enfin le Bonheur » s’est illustrée par ses résultats et ses perspectives au niveau national. Elle a ainsi  franchi les mailles très fines pour être parmi les sept (07) ONG certifiées label_qualité par la Maison de la Société Civile   pour avoir comblé les attentes des auditeurs  sur les trois (03) paquets d’évaluation (trois étapes).

  Pour M. Anatole HOUNWANOU, Directeur des Programmes au sein de cette Organisation Non Gouvernementale, c’est un grand jour de satisfaction et de gloire pour l’ONG GBEWA. Pour lui, cette récompense est le fruit des efforts consentis par tout le personnel de l’ONG GBEWA. Et si l’ONG GBEWA est attestée aujourd’hui par sa crédibilité, son professionnalisme et la bonne qualité de sa gouvernance, chaque maillon de la chaîne doit maintenir le cap pour un système de gouvernance plus efficace.

   Pour M. Gbodjinou AHOLOU GBEWA, Directeur Exécutif de ce joyau au service des couches défavorisées, ce prix n’est pas seulement une récompense pour les efforts mais aussi un challenge pour relever les défis. Le Directeur a rappelé à ses collaborateurs  que personne n’a plus le droit à l’erreur dans le but de conserver cette place de choix que la Maison de la Société Civile du Bénin a accordée à son ONG. Il promet déjà qu’avec son équipe, l’ONG GBEWA peut dépasser les attentes de ses partenaires. Il faut signaler qu’en dehors du trophée et de l’attestation de Label_qualité, l’ONG GBEWA a également bénéficié d’un ordinateur portatif, d’un vidéo projecteur, des timbres de certification et d’une enveloppe financière.

 

gallery/les 07 ong labellisation
gallery/remise officielle
gallery/de et dp

Les sept (07) ONG labellisées par la maison de la  société civile

Remise officielle de l'attestation Label_qualité au Directeur Exécutif de l'ONG GBEWA

Directeur Exécutif ONG GBEWA à gauche,le Directeur des Programmes à droite et le trophée Label_qualité au milieu

Bénévolat/stage

L'ONG GBEWA reste disponible pour accueillir tout  stagiaire/bénévole qui partage sa vision qui est de réaliser un monde rural meilleur où les populations vivront heureuses et la pauvreté est significativement réduite voire inexistante

PARRAINAGE

Au Bénin en général, de nombreux orphelins et enfants vulnérables se retrouvent en situation difficile auprès des tuteurs ou parents dont les moyens d’existence ne suffisaient guère pour faire face aux besoins de leurs ménages. L’alimentation, les besoins de santé, la scolarité, l’apprentissage et l’habillement de ces jeunes enfants s’effectuent dans des conditions vraiment précaires et leur avenir semble de coups compromis. La prise en charge des besoins fondamentaux de ces jeunes constitue le moyen le plus sûr pour leur donner une chance pour la vie.

L’expérience de travail sur le terrain, nous a montré combien de fois les orphelins et enfants vulnérables sont discriminés et ne disposent pas les mêmes chances d’égalité en matière d’éducation. Des enfants qui, rien qu’à cause d’un cahier de 100 pages ou d’argent du petit déjeuner abandonnent les cours pour ensuite traîner dans la rue et se retrouver au Nigéria voisin s’ils sont des garçons ; chez les jeunes filles, c’est le mariage forcé ou les travaux domestiques ou la vente des produits dans les marchés

Cette discrimination est inacceptable et constitue un frein pour le développement à la veille du millénaire. C’est pourquoi l’ONG GBEWA œuvre pour relever le défi en s’intéressant davantage à l’éducation et la formation professionnelle des orphelins et enfants vulnérables.

Vos aides sont sollicitées pour accompagner les cas recensés qui sont en attente d’être prise en charge.

RECRUTEMENT ONG GBEWA

 

 

Avis de recrutement au poste d'animatrice communautaire au profit du programme YEWA.

Date de clôture: 26 décembre 2019

Télécharger l'avis de recrutement en cliquant ici

Avis de recrutement d'un chauffeur au profit de l'administration  de l'ONG GBEWA

Date de clôture: 14 février 2020 à 17h 

Télécharger l'avis de recrutement en cliquant ici 

Avis de recrutement d'un comptable au profit du Service Financier  de l'ONG GBEWA

Date de clôture: 14 février 2020 à 17h 

Télécharger l'avis de recrutement en cliquant ici

Faire un don

Pour accompagner les activités de l'ONG GBEWA, vous pouvez faire des dons en nature ou en numéraire. Les dons en nature peuvent être constitués des vêtements, des pairs de chaussure, des livres, des fournitures scolaires, des vélos, des matériels inforrmatiques, des jouets, des matériels sportifs et tous autres dons en nature pouvant servir aux orphelins et enfants vulnérables pour leur survie et/ou leur éducation. Des dons en nature comme des moyens matériels d'occasion (véhicule, moto, mobilier, camera professionnel, ordinateur, ...) peuvent être aussi accordé à l'ONG pour son fonctionnement et les missions de suivi et d'évaluation des activités sur le terrain. Nous recherchons également des matériels/équipements médicaux à accorder aux centres de santé isolés ou en milieux ruraux pour faciliter les soins sanitaires  des communautés.

 

Pour tous vos dons en numéraire (Chèque, virement bancaire), vous pouvez les envoyer suivant les références bancaires ci-après:

Intitulé du compte: ONG GBEWA  FONCTIONNEMENT

IBAN: BJ66 BJ06 1030 0200 3712 1700 3219

SWIFT: AFRIBJBJXXX

BANK OF AFRICA BENIN

 

Merci d'avance pour votre sens d'engagement et de solidarité envers les personnes vulnérables !  

Nom  
E-mail  
Message  

Contacts

Pour nous contacter, il faut remplir le formulaire ci-dessous :